Nintendo

Si je vous dis que c'est l'une des plus grande firme que la planète aie connue, si je vous dis qu'elle crée des jeux vidéos, pas besoin d'en dire plus long, vous savez déja!

Nintendo est bien plus agée qu'on ne le pense, elle a été fondée en 1889 par Monsieur Yamauchi! A l'époque, elle vendait des cartes à jouer, les Hanafuda. La société dirigera, bien des années plus tard, de nombreuses activités telle qu'une compagnie de taxis, du riz, une chaîne de Love Hotels et des jouets (tels que le Ultra Hand). A partir des années 1970, Nintendo débute dans la production de jeux vidéo.

Elle évoluera notemment grâce à Shigeru Miyamoto, le papa de Mario et Donkey Kong ainsi que de Zelda (que nous aborderons plus tard). Aujourd'hui la firme domine le marché des jeux vidéo. 

Pourtant, à ses débuts, la première console sortie a eu du succès, mais n'est pas pourtant restée dans les annales, peut-être car trop vieille: il s'agit de la Color TV Game, qui sera suivie de plusieurs améliorations. Par la suite, Nintendo nous fera connaître les Games&Watch, véritables petits bijoux qui tiennent dans une poche et qui, si je puis dire, les ancêtres de la Game Boy. Aujourd'hui très recherchés, ces jeux peuvent atteindre l'impressionnante somme de 500€ les plus rares (j'étais d'ailleurs l'heureuse possedeuse de l'un d'eux, datant précisement de 1983, celui de Mario et Donkey Kong, qui eut fini sa vie dans d'atroces conditions qui me font peine à me souvenir). Bref même si une tragédie pareille vaudrait la peine d'être racontée, c'est une autre histoire; revenons donc à nos manettes. Vint ensuite l'implantation de l'entreprise japonaise aux Etats-Unis: autant vous dire que la société avait dejà prit du poids! Et voici enfin que le premier bébé de salon de Nintendo vit le jour: la Famicom, aussi appellée NES ou Nintendo *o* (clap clap clap!). D'abord au Japon en 1983, puis aux Etats-Unis en 1985; bien-sur les Europeens sont depuis la nuit des temps les derniers servis, mais pas charognards pour autant (nous vous expliquerons ça par une petite anecdote concernant les premiers jeux Pokémons)! 

En 1986, Nintendo domine plus que jamais le marché, et menace Sega de faire faillite (cf. article Sauvez Sega). En 1989, devinez quoi, devinez quoi? Nintendo est à son apogée! Eh oui, c'est la sortie de la fameuse Game Boy qui à l'époque était fournie avec le jeu de Tetris (Ô combien la société de consommation est aujourd'hui cruelle...). Malgré son écran monochrome, la Game Boy a su éliminer tous les concurrents qui lui barraient la route, bien que ces derniers soient équipés d'écrans couleur.

La petite soeur de la Famicom vint ensuite succèder à la première, en 1990. Pour la petite anecdote, Nintendo a au départ collaboré avec Sony pour créer une Super Nintendo Play Station (vu comme ça le nom parait trop long mais vous reconnaissez surement quelque chose qui vous est familier ;) nous developperons plus tard) munie d'un lecteur de CD-ROM qui aurait la possibilité de lire de la musique aussi (double fonctionnalité donc). Mais la mise en place de lecteur CD était, selon Nintendo, un placement trop couteux. Améliorer le système de processeur était, d'après Nintendo, une priorité. Les deux firmes en désaccord se séparerons et deviendront de grandes rivales dans le marché de la console, en 1995, à la sortie de la Playstation (dite aussi PSX). C'est à cette date que, malgré l'apogée de sa firme, Nintendo connaitra son premier échec: la Virtual Boy, une console de 32 bits sous forme de casque. 

La Nintendo 64, nommée à ses début Ultra 64 ou Project Reality, fait son apparition en 1996. De par son système resté classique (les bonnes vieilles cassettes où il fallait souffler dedans pour les faire fonctionner), La N64 est vite dépassée par sa concurente, sortie un an auparavant, la PlayStation. Et là ... c'est la crise! Toujours en 1996, Nintendo va se séparer de Square Soft (si je peux me permettre, Nintendo est parfois tellement orgueilleux, que même la vérité est trop difficile à accepter pour eux >_<"). En effet, Square Soft reproche à Nintendo, une technologie devenant trop répétitive, et quitte la firme au profit de Sony (OMG, en 1997 c'est la sortie de Final Fantasy 7 *o*). Ensuite nous passons rapidement, Nintendo va sortir des amélioration du modèle Game Boy, notemment la Game boy Poket en 1996, la Game Boy Light en 1998 et la célèbre Game Boy Color la même année.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×