Chrono Trigger, le test

 

Chrono Trigger est un RPG édité et développé par SquareSoft. C'est l'un des derniers softs sorti sur Super Nintendo, le 11 mars 1995 au Japon et le 22 Août de la même année aux USA. Une fois encore, l'Europe s'est vue privée d'une version PAL traduite, au grand regret de nombreux fans. En effet, c'est un cocktail explosif qui fut à la tête de cet excellent portage, à savoir, Hironobu Sakaguchi, le papa des Final Fantasy, Yuji Horii, le papa des Dragon Quest, Nobuo Uematsu, le compositeur des bandes son de Final Fantasy, entre autres, et Akira Toriyama, le designer des Dragon Quest et le créateur des Dragon Ball. Autant de noms qu'il n'est plus nécessaire de présenter (non, je ne traite pas mes lecteurs de noobs, j'ai juste fait un rappel au cas où... juste au cas où !). Cela laisse donc présager du meilleur, c'est-à-dire d'une véritable bombe vidéoludique ! Alors attachez vos ceintures ! 

Donc, pour l'histoire, vous incarnez un jeune garçon insouciant, passant son temps à buller et à s'entraîner avec son katana en bois. Vous êtes réveillé par votre maternelle qui vous rappelle qu'en ce beau jour ensoleillé de l'an 1000, c'est la fête du millénaire. Raaaah ça sent le classical RPG à plein nez me direz-vous, mais vous vous trompez, car en réalité, vous êtes bien loin de compte ! Oui, il y a une princesse à sauver, mais si il n'y avait que ça, vous auriez déjà claqué le jeu en moins d'une heure (non, ceci n'est pas un spoil !). Bon allez, trève de plaisanterie, promis, j'essaye d'en dévoiler le moins possible. Vous vous rendez donc à la fête du millénaire durant laquelle vous faites la connaissance d'une petite blonde, un brin garçon manqué et surtout, très dynamique, puisqu'elle ne tient pas en place !! Son nom ? Marle !!  Vous venez de rencontrer LA fameuse "princesse". Evidemment, vous allez parcourir les différents stands de la fête jusqu'à arriver à celui de votre amie d'enfance, Lucca. Lucca est inventrice et présente aujourd'hui sa nouvelle création : une machine téléportatrice. Chrono, notre héros se propose pour l'essayer (très certainement pour en imposer à sa belle, c'est bien les mecs ça, et ne me traitez pas de féministe à deux balles, je ne fais que constater l'évidence !) et bien sûr, le résultat est un succès ! Vient le tour de Marle, et cette fois, l'essai se révèle être un véritable fiasco. Egarée dans les couloirs du temps, Chrono décide d'aller à son secours en demandant à Lucca de réouvrir le passage. C'est à partir de ce moment que le scénario se révèle profond et palpitant : en plus de sauver une princesse (encore blonde, si ce n'est pas stéréotypé ça à la fin !), vous devrez combattre un sorcier noir, Magus, à la tête d'une armée de monstres tous aussi stupides et loufoques les uns que les autres ! Mais votre véritable et plus redoutable ennemi sera Lavos, une entité extraterrestre souhaitant réduire la Terre à néant afin de pouvoir en controler ses hôtes. C'est un voyage périlleux à travers 7 époques différentes qui attend nos héros.

Je trouve les personnages très travaillés, tant au niveau des graphismes qu'au niveau charismatique. En effet, vous vous attacherez sans nul doute à tous les personnages et pour cause, chacun possède ses propres caractèristiques et sa propre histoire. De plus, vous rencontrez chacun de vos compagnons dans des époques différentes. Ainsi, Frog, un chavalier changé en grenouille, Ayla, une femme préhistorique, Magus (mais c'est optionnel) le sorcier démoniaque, Robo, qui vient du futur... rejoindront votre équipe. Les sprites de Chrono ne sont pas sans rappeler ceux de Randy, le héros de Secret of Mana. En ce qui concerne la durée de vie, elle est plutot satisfaisante, bien que le jeu soit relativement court (comptez une trentaine d'heures). Il vous est possible de recommencer le jeu en conservant vos items, votre niveau et bien sur, vos armes. Square Soft n'a d'ailleurs pas chômé puisque c'est une dizaine de fins différentes qui sont exploitables !! La bande son m'a tout simplement fait fondre par son originalité et sa variété, c'est du grand, du très grand ! Le gameplay, dantesque, autant dire, est proche de celui des premiers Final Fantasy mais vous bénéficiez en plus d'un système de coups combinés à deux puis à trois personnages à la fin du jeu. Les graphismes, d'excellente qualité pour l'époque, n'ont presque pas pris une ride (je dis presque car désormais on est passé à la 3D !).

En parlant de 3D, voici la petite anecdote ! Sachez qu'un groupuscule de fans ambitieux a tenté un projet de remake en 3D de Chrono Trigger mais malheureusement, celui ci s'est fait avorté par Square, soucieux de ses droits d'auteurs (et de ses sous sous ça va avec !). Ce projet était nommé : Chrono Trigger Resurrection. Je tiens à ajouter une dernière chose avant de clore cet article : pour les fans déçu de n'avoir pas pu tester la version traduite, on trouve d'excellentes traductions françaises sur emulation. Cela ne procure pas le plaisir de jouer avec la manette sur sa bonne vieille console, mais au moins, la compréhension de l'histoire vous est facilitée si vous ne voulez pas vous casser la tête à traduire vous même (oui tout le monde n'a pas le niveau bilingue malheureusement). 

 

Le trailer du jeu, piqué sur You Tube, ce n'est donc pas ma vidéo :


Ma note : 19 / 20

Anthologique ! Et j'ai failli mettre 20 mais on va dire que la durée de jeu m'a quelque peu fait changer d'avis, on ne peut pas dire que ce jeu est parfait mais en tous les cas, il frole la perfection de très très près !! 

 

Platipuce

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site